OBSERVATOIRE ECONOMIQUE:

INDICE TPE DES SECTEURS D'ACTIVITE

AUTO MOTO

-8,8%
L'actvité du secteur auto-moto recule de 8,8% en 2020, après 4 années relativement stables. Ce secteur subit les conséquences des confinements, et des nouvelles modalités de travail et déplacements, tels que le télétravail et les visio-conférences. Les révisions de véhicules en période estivale ont boosté l'activité sans en inverser la tendance.
CAFE - HOTELLERIE - RESTAURATION

-20,9%

Le chiffre d'affaires du secteur recule de 20,9% en 2020. Toutes les professions étudiées pâtissent des restrictions d'activité liées aux consignes sanitaires. Les cafés limitent la plongée des ventes à -16,6% lorsque la restauration affiche une variation annuelle négative de 22,7% et l'hotellerie restauration subit un impressionnant recul de 24%.

BATIMENT
-6,9 %

L'activité du bâtiment recule de 6,9% en 2020.Ce rythme s'inscrit dans un contexte général de dégradation de 9,0%, tous secteurs confondus. Toutes les professions sont impactées par le repli. Les entreprises de maçonnerie sont les plus à la peine, -7,7%, tandis qu'à l'opposé, les entreprises de couverture profitent d'une orientation moins défavorable, -3,3%.

BEAUTE - ESTHETIQUE

-18,1%

Trois mois d'arrêt total d'activité ont lourdement impacté l'activité des professionnels du secteur beauté-esthétique en 2020, -18,1%. Les coiffeurs, -17,7% ont pu bénéficier d'un meilleur rattrapage post confinement que les instituts de beauté, -19,8%. Tous ont dû mettre en place de strictes mesures de sécurité sanitaire qui ont parfois découragé les clients.

DETAIL ALIMENTAIRE

+3,4%

En cette période de crise sanitaire, le secteur du commerce de détail alimentaire a été le plus dynamique sur l'ensemble des secteurs avec une croissance de +3,4%. Considérés comme commerces essentiels durant les deux confinement, des professions tirent leur épingle du jeu, avec en tête l'alimentation générale, +13,3%, suivie de la boucherie charcuterie +9,7%.

EQUIPEMENT DE LA MAISON

-6,9%

Le secteur de l'équipement de la maison est moins touché par la crise sanitaire que l'ensemble des commerces et services. Le dynamisme du marché de l'electroménager, sans véritablement profiter aux indépendants, leur a permis de limiter l'impact, -5,5%. Les fleuristes ont souvent fait preuve d'adaptation mais subissent une baisse de 5.9% de leur chiffre d'affaires.

EQUIPEMENT DE LA PERSONNE

-16,3%

La crise sanitaire impacte lourdement les entreprises du secteur. Le prêt à porter ou la chaussure sont les professions les plus touchées avec des baisses de leur chiffre d'affaires supérieures à 18%. La lingerie et l'horlogerie bijouterie voient leur activité régresser de 10%

SANTE

+1,8 %
Le secteur progresse de 1,8% après une hausse timide de 1,0% en 2019. Les pharmacies d'officine présentent une hausse de chiffre d'affaires de 2,0% et inflencent donc trés nettement l'ensemble du secteur. Les magasins d'optique, avec plusieurs semaines de fermeture lors de la première période de confinement ont vu leurs ventes chuter de 11,8% sur l'année..